Réalisez votre étude géotechnique

Relevé topographique LiDAR et Photogrammétrie par drone

CONTACTEZ-NOUS

Nous modélisons vos falaises en 3D afin d’étudier la stabilité de la roche

Notre service de relevé LiDAR est spécialisé dans la production de modèles destinés aux études géotechniques.

Le LiDAR et la photogrammétrie pour étudier les glissements de terrain et prévenir les risques d’éboulements

Le drone permet de photographier et de scanner les endroits difficiles d’accès telles que les falaises et les carrières. L’utilisation d’un capteur LiDAR (télédéction laser) permet de s’affranchir du couvert végétal et d’avoir ainsi une vision en 3D du terrain déforesté virtuellement. L’examen du MNT 3D (modèles numériques de terrain), sous différents angles de vue, couplé par exemple à l’analyse des cartes des pentes, donne accès à la géomorphologie d’une façon déterministe.

drone photogrammétrie

Réalisez des modèles de haute précision

Profitez d’un déploiement rapide et d’un gain de temps grâce à la flexibilité du drone et à l’automatisation des missions.

Acquisition de données (LIDAR, photo, GNSS, satellite)

Nous utilisons les capteurs adaptés à votre besoin. Nous pouvons par exemple couplé le LiDAR à la photogrammétrie pour vous restituer à la fois un MNT et une orthophotographie en haute résolution.
En savoir plus

Production de modèles fidèles (Nuage de points, MNT …)

Du fait de la morphologie très escarpée des falaises, la production de modèles numériques de terrain fidèles demeure complexe et requiert une grande expérience.
En savoir plus

Dronnit propose un service de relevé topographique adapté aux géotechniciens

Les drones DJI de la gamme Matrice et le lidar LiAir V de GreenValley garantissent une acquisition de données précises tout en offrant un déploiement rapide.

Un matériel adapté à la collecte de données précises

Le drone DJI Matrice 210 équipé d’un lidar est en mesure d’effectuer des missions complexes de collectes de données destinées à l’arpentage, la foresterie, l’hydrologie, l’étude environnementale, l’exploitation minière, l’aménagement du territoire ou encore l’archéologie.



Avec ses 3 échos, le Lidar LiAir V scanne 100 000 points par seconde jusqu’à 260 mètres de distance.

drone lidar

Un LiDAR avec une tête Livox Mid-40 ultra performante

Le capteur Mid-40 utilise un modèle de balayage non répétitif avancé pour fournir des détails très précis dans le champ de vision.

lidar drone

Un taux d’échantillonnage de 100.000 points par seconde

Un champ de vision circulaire de 38,4°

Détection des objets dans un rayon de 260 mètres

Des outils informatiques adaptés à la géomorphologie

Notre bureau d’études est spécialisé dans l’acquisition et le traitement de données spécifiques aux études géotechniques. Nous vous accompagnons tout au long de votre étude dans le choix des technologies d’acquisition sur le terrain et dans la production de modèles fiables et précis.

Acquisition de données LiDAR, photos, GNSS …

Nous utilisons les capteurs adaptés à votre besoin. Nous pouvons par exemple couplé le LiDAR à la photogrammétrie pour vous restituer à la fois un MNT et une orthophotographie en haute résolution.

MNT lidar

Production de modèles numériques (Nuage de points, MNT …)

L’utilisation des données LiDAR brutes demeure complexe et requiert une grande expérience et des outils informatiques de pointe. Par ailleurs du fait de la morphologie très escarpée des falaises, la production de modèles numériques de terrain fidèles nécessite un paramétrage spécifique afin de conserver les reliefs du terrain tout en éliminant correctement la végétation.

Comparez les nuages de points et calculer une distance pour détecter les glissements de terrain

Réalisez deux modélisations de l’aire d’étude à 6 mois d’intervalle et comparez les nuages de points afin de calculer une distance. Nous pouvons également réaliser les analyses et vous restituer une étude chiffrée et des rapports visuels mettant en relief les glissements de terrain.

Contactez-nous dès maintenant

Un projet à réaliser ? Nous vous répondons dans la journée !

Une question ? Contactez nos experts

  • Comment se déroule un relevé topographique par drone sur un terrain escarpé ?

    Le drone cartographie le terrain en suivant le relief de manière à garder une hauteur constante par rapport au sujet. De cette manière la résolution des éléments en contrebas ne sera pas dégradée, ce qui peut avoir une importance non négligeable pour des falaises présentant des dénivelés de 50 m ou 100 m.

    En fonction de la nature du couvert végétal, nous adaptons nos plans de vol afin d’obtenir la résolution nécessaire à notre étude. En effet une végétation dense nécessitera de resserrer les lignes de vol de manière à avoir un recouvrement plus important.

    Si le couvert végétal est important, nous préconisons l’utilisation du lidar. En effet cette technologie, basée sur le principe du laser, permet de pulser des rayons qui pourront pénétrer la canopée de la forêt et impacter le sol. De cette manière la morphologie du sol, sous les arbres, sera bien cartographiée également. Par ailleurs le lidar permet de réceptionner plusieurs retours (echo) d’une même impulsion, ce qui permet d’avoir un niveau d’information supplémentaire sur la structure du terrain.

  • Comment se déroule le traitement de données ?

    Le post-traitement de ce type de données s’articule en deux phases. La première phase consiste à effectuer une classification des points sol. Cette classification s’opère de manière algorithmique et nécessite une phase d’ajustement (fine-tuning) afin de définir les paramètres les plus adaptés et qui donneront les meilleurs résultats.

    Cette phase et cruciale et nécessite une bonne compréhension des algorithmes et des langages de programmation qui permettent de les manipuler. En effet la plupart des logiciels du marché présentent des limites importantes dans le niveau de paramétrage proposé et pour obtenir des résultats pertinents, il est souvent indispensable d’avoir à sa disposition toute une gamme d’algorithmes directement utilisables et entièrement paramétrables via un langage de programmation (Python et R notamment).

    La deuxième étape consiste à élaborer le MNT à partir des points sol et des points constituants le dernier écho des impulsions du lidar. Là encore ce process peut se baser sur des algorithmes différents qui présenteront leurs avantages et inconvénients en fonction du terrain et de l’objectif (rapidité, robustesse, réalisme …).

  • Comment se déroule l'analyse des données LiDAR collectées par drone ?

    La phase d’analyse consiste à étudier les différents modèles (nuage de points, orthophotographie, MNS, courbes de niveaux, MNT …). Ces modèles permettront d’étudier la morphologie du terrain et donc d’avoir une information fiable sur les zones potentiellement à risque. La confirmation d’un risque réel pourra se faire éventuellement via la réalisation de plusieurs relevés espacés dans le temps (par exemple tous les 6 mois). De cette manière la comparaison informatique des modèles permettra de calculer une distance et ainsi de mettre en exergue les zones présentant un écart importante, signe que la roche aura bougé à cet endroit.

Une expertise topographique dédiée à la géomorphologie

  • Florian Ferry
    Nous gérons l’ensemble de l’organisation et de la sécurité des missions, ainsi que l’obtention des autorisations administratives nécessaires.
    Florian Ferry
    Dirigeant de Dronnit